Compte rendu de la réunion Bleu Marine du 7 Décembre à Poitiers - 26 Decembre 2013

Publié le 26 Décembre 2013

Plus de 90 personnes, candidats aux élections municipales de 2014 dans la Vienne, mais aussi adhérents jeunes et moins jeunes, se sont retrouvés le 7 décembre 2013 autour d’un dîner/débat à Poitiers, capitale de la région Poitou-Charentes.

La nomination d’Alain Verdin en septembre 2013 au poste de Secrétaire Départemental du Front National, en remplacement d'Eric Audebert, fut officialisée lors de la soirée par Louis-Armand De Béjarry, vice-président du Front National chargé des fédérations auprès de Marine Le Pen.

Au cours du lancement de la campagne des municipales dans la Vienne officialisé à l'occasion de ce rassemblement, Alain Verdin, lui-même tête de liste à Poitiers, a présenté aux militants les deux autres candidats en lice dans le département : Eric Audebert à Châtellerault, et Thomas Fayol à Thuré.

Il a également mis un point d’honneur à rendre hommage à son équipe de campagne, notamment aux jeunes qui ont courageusement distribué environ 30 000 exemplaires du questionnaire intitulé «Les habitants de Poitiers ont la parole».

La distribution a été effectuée en une période maximum de 1 mois, ce qui est remarquable.

De leur travail résulte une formidable implantation de notre parti patriote sur Poitiers, au moyen de distributions massives de tracts et d'une grande campagne de collage sur les thèmes de l'économie, de l'emploi, de l'insécurité, de l'immigration et de la justice.

Le nouveau Secrétaire Départemental a également remercié les nombreux électeurs poitevins qui ont pris le temps de compléter et renvoyer ce questionnaire, démontrant la dynamique Bleu Marine qui est en train de monter dans le département et notamment à Poitiers avec en tête de liste un vrai candidat patriote pour les représenter.

Lors de cette réunion, Alain Verdin a commencé à dévoiler ses chantiers de travail pour la ville de Poitiers tant au niveau de l'économie locale qu'en matière de lutte contre l'insécurité qui prospère à Poitiers (braquages récurrents, agressions) : plusieurs propositions novatrices pour lutter de façon efficace contre les cambriolages, un plan d'économie réaliste pour juguler les subventions distribuées par la mairie et mettre fin à certaines anomalies à ce sujet, et une évocation pertinente du problème des Roms qui, compte tenu des diktats imposés à la France par l'Union Européenne, va inévitablement s'accentuer à partir de janvier 2014.

Rappelons qu'à cette date, il ne sera plus possible de reconduire à la frontière les populations venues de Roumanie et de Bulgarie, en conformité avec les nouvelles directives européennes approuvées par le PS comme l'UMP.

Les ressortissants de ces pays pourront ainsi en toute légalité circuler dans l'espace Schengen sans visa et s'établir sur le territoire national non plus par milliers, mais par centaines de milliers, compte tenu des mouvements migratoires constatés par l'ensemble des experts.

La seule soi-disant exigence qui leur sera faite consistera à trouver un travail dans l'espace communautaire.

Or, alors même que le taux de chômage des Français est, en période de crise économique mondiale, déjà dramatiquement élevé, il est bien évident que nous devons réserver en priorité nos rares emplois à nos compatriotes.

Par conséquent, il ne fait aucun doute que ces populations ne viendront pas sur notre territoire pour y trouver un emploi inexistant, mais pour profiter d'une protection sociale dont la gestion exige de nouveaux emprunts auprès des marchés financiers, ce qui aura pour conséquence inévitable l'accroissement de notre dette, donc de nos impôts.

L'invité de la soirée, Louis-Armand De Béjarry, vice-président du FN, a fait un point global sur la situation catastrophique de notre France, écrasée par une fiscalité qui étouffe nos entreprises et qui ne permet pas de créer d'emplois, ainsi que sur les nouveaux impôts que ne manquera pas de mettre sur pied le tandem UMPS si bien représenté à Poitiers par les candidats interchangeables Alain Claeys et Jacqueline Daigre, si l'on se réfère à leurs projets pharaoniques respectifs qui vendent du rêve (bien cher pour les Poitevins) sans tenir compte des réalités.

Cette soirée s'est conclue par un repas animé, ponctué d'échanges constructifs entre les convives.

La dynamique Bleu Marine est en route sur Poitiers et le système peut craindre le scrutin de mars prochain, car les invisibles de la République, ceux que l'on ne voit jamais dans les journaux télévisés, ceux qui sont réduits à l'état de statistiques déshumanisées dans les courbes du CAC 40, vont bientôt se faire entendre dans les urnes.

Compte rendu de la réunion Bleu Marine du 7 Décembre à Poitiers - 26 Decembre 2013
Repost 0
Commenter cet article