Mobilisation militante massive en Octobre sur Poitiers, Buxerolles - 12 Octobre 2013

Publié le 12 Octobre 2013

La dernière rentrée d’Université d’été du Front National le 15 Septembre 2013 à Marseille aura été un des points de forte mobilisation dans notre département qui va se déterminer dans les mois à venir avant les prochaines élections électorales de 2014.

Collage massif d’affiches, distribution de tracts divers: « Pour la France : Les Français veulent un projet. Pas du blabla ! » - Démasquons le Parti Socialiste - L’euro détruit votre épargne ! - Retraités sacrifiés : Il faut dire STOP ! etc…etc…

Nous avons aussi notre mot à dire sur la vie de la cité et sur des projets et sur des initiatives privées. Par exemple la convertion du nouveau théatre dont nous désapprouvons son bradage pour un demi-million d'euros. La ville aurait pu demander le double sinon rien. Les appartements de luxe en hauteur prévus par Ms Pin, Minsé et Février devraient se vendre, à eux seuls, pour plus d'un million d'€. Et que dire des revenus du nouveau parking et des locations des boutiques et des commerces…?[1]

Nous soupçonnons que cet affairisme ne fasse pas que des heureux chez les promoteurs.

Avec un juste prix contre ce théâtre et une meilleure gestion, la ville pourrait offrir un cadre de vie plus sécurisé à ses habitants.

Au lieu de cela, on se fait agresser aux Cordeliers [2]et des étudiants en médecine ivres, en bandes désorganisées, taguent en toute impunité au mercurochrome des monuments comme Notre-Dame-la-Grande[3].

Les cris d'orfraie de l'UMP Jacqueline Daigre et le laxisme soporifique et professionnel d'Alain Claeys [4], ne résolvent rien.

Notre candidat, Alain Verdin, un ancien policier, homme de terrain, Agent de l’Etat qualifié dans des domaines divers, a servi dans de nombreuses missions de sécurité publique sur le territoire national et à Poitiers pendant 17 ans sait de quoi il parle en proposant une meilleure communication, coopération et harmonisation et de la police nationale et municipale dont il prévoit d'en augmenter les effectifs afin d'assurer une meilleure sécurité en ville.

N'hésitez pas à entrer en contact avec nous pour faire partie de la liste Poitiers Bleu Marine.

Plus nous sommes, plus nous militons et plus nos idées avancent avec, pour but, le redressement national à l'heure où la France essuie une avalanche d'impôts du duo Hollande/Ayrault succédant aux augmentations d'impôts du duo Sarkozy/Fillon.

Contactez-nous sur notre adresse électronique et prenons contact ensemble :fn86180@gmail.com ou contact@alain-verdin.org

Ci-dessous, voici les photos des collages effectués sur Poitiers et Buxerolles au mois de Septembre.

[1] http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2013/09/24/Ancien-theatre-le-projet-raconte-par-l-architecte-1624805

[2]http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Services/Toutes-les-DMAs/n/Contenus/DMAs/2013/09/14/Poitiers-Mayar-Monshipour-agresse-aux-Cordeliers-1613066

[3] http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/des-etudiants-en-medecine-badigeonnent-une-eglise-de-mercurochrome-2760/

[4]http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Services/Toutes-les-DMAs/n/Contenus/DMAs/2013/09/16/Bataille-a-l-eosine-en-centre-ville-de-Poitiers-pas-de-poursuites-penales-1615088

Mobilisation militante massive en Octobre sur Poitiers, Buxerolles - 12 Octobre 2013
Mobilisation militante massive en Octobre sur Poitiers, Buxerolles - 12 Octobre 2013
Mobilisation militante massive en Octobre sur Poitiers, Buxerolles - 12 Octobre 2013
Mobilisation militante massive en Octobre sur Poitiers, Buxerolles - 12 Octobre 2013
Repost 0
Commenter cet article

Bernard Bion 13/10/2013 15:25

On peut mentionner aussi le braquage du Vival de la Cueille Mirebalaise à Poitiers où l'épicier a été violemment frappé à l'aide d'une matraque, les dégradations de mineurs sur des voitures au milieu de la nuit, Avenue de la Liberté, à Buxerolles.
Si après une attaque restée impunie de jeunes ivrognes au mercurochrome sur Notre-Dame La Grande, Alain Claeys et son cabinet attendent avec impatience un prochain assaut au bleu de méthylène, qu'ils se rassurent, le mouvement Bleu Marine et le Front National, au moins, pour les 5 prochaines années, dégageront cette "business class" de la gouvernance de la ville ou leur donneront du fil à retordre.